fbpx
Superposition de site

Nagez en sirène, en sécurité!

Vous permettre de nager en sirène en sécurité est important pour nous.

C’est pourquoi, afin que vous puissiez assurer votre sécurité et profiter un maximum de votre pratique du mermaiding en toute sérénité, nous vous proposons les conseils suivants.

La nage sirène peut être pratiquée par des adultes ou des enfants, quelque soit le niveau du nage. Ce qui est primordial est d’être à l’aise sur l’eau et sous l’eau sans l’aide de matériel de flottaison.

Ceci étant dit, il y a quand même quelques règles à respecter pour sirèner en toute sécurité!

1 – La surveillance

Vous pouvez pratiquer le mermaiding quelque soit le milieu: mer, lac, piscine, … Toutefois, renseignez-vous toujours en amont pour savoir si la nageoire et la monopalme sont autorisées. Pour cela il vous suffit de contacter le lieu de baignade en amont par téléphone ou de demander à l’accueil ou aux surveillant-es de baignade à votre arrivée.

Dans le cas où vous vous baignez dans un espace aquatique public (océan, piscine de camping, plan d’eau,…), voici quelques règles à respecter:

Utilisez votre costume de sirène ou triton uniquement aux horaires de surveillance;

Nagez dans les zones de baignade autorisées et définies (par exemple par des bouées en milieu naturel);

Respectez les consignes de sécurité indiquées dans le règlement intérieur et/ou sur les affichages.

Lorsque vous souhaitez vous entrainer à onduler comme Ariel dans une piscine privée, soyez toujours accompagnée par une personne adulte en capacité d’alerter les secours en cas de besoin.

2 – Le test préalable à la pratique

La nage sirène ou triton est particulière du fait qu’elle se pratique dans un environnement aquatique et que les pieds et les jambes sont prises dans la nageoire.

C’est pourquoi, nous recommandons aux enfants de passer le test préalable à la pratique de la nage sirène que vous trouverez ici. Ce test vous permet de vous assurer de sa capacité à se déplacer en milieu aquatique en autonomie et d’assurer sa propre sécurité dans l’eau. Le test sera validé par un-e maître-sse nageur-se.

Vous n’aurez pas besoin de cette attestation si votre enfant a déjà validé le “Savoir-nager” dans le cadre scolaire. Vous n’en aurez pas besoin non plus si le “Sauv’nage” a été validé dans le cadre d’une pratique en club. En effet, il ou elle est déjà capable de nager en sécurité, dans un établissement de bains ou un espace surveillé (piscine, parc aquatique, plan d’eau calme à pente douce).

3 – Distance de sécurité avec les enfants

Comme nous le disions plus tôt, la pratique de la natation sirène est particulière du fait de la queue de sirène ou triton. Même si votre enfant à valider les tests mentionnés ci-dessus, les règles suivantes doivent être respectées:

Lorsqu’un enfant se baigne (en sirène ou non), soyez toujours à une distance d’un bras de l’enfant.

En effet, l’enfant peut perdre son équilibre et se retrouver le visage dans l’eau sans moyen pour se redresser et respirer.

En étant près de lui ou elle vous pourrez rapidement l’aider à se redresser en cas de perte d’équilibre. Cela lui évitera de boire la tasse et de se faire une belle frayeur (et à vous aussi) !

4 – Surveillance des enfants

Pour que votre enfant et vous même passiez un moment de plaisir et de détente en pratiquant la nage sirène en sécurité ne quittez jamais des yeux vos enfants.

Quelque soit la pratique aquatique, en nageoire ou sans, quelques secondes suffisent pour une noyade.

Tous les ans, de nombreux enfants perdent malheureusement la vie en quelques instants…

5 – Le matériel de flottaison

Il est possible que votre enfant ne se sente pas tout à fait à l’aise dans l’eau avec sa nageoire et que pour l’aider vous lui proposez d’utiliser une frite, une bouée, ou un autre objet de flottaison.

Ne faites aucune confiance aux matériels gonflables. Ces derniers ne remplacent pas la surveillance visuelle continue ni le fait de rester très près de l’enfant.

En effet, les risques sont la crevaison, le basculement de l’enfant dû à l’étroitesse de l’embarcation ou à sa forme, la prise dans les courants…

L’enfant peut donc rapidement se retrouver en difficulté et du fait du costume de sirène ne sera pas en capacité de se mettre en difficulté.

La seule solution pour permettre à votre enfant de pratiquer la nage sirène en sécurité: votre présence et votre surveillance sans faille!

6 – Nagez en banc de sirènes/tritons !

Dans l’eau, un accident peut vite arriver, et encore plus rapidement avec une queue de sirène.

En effet, en cas de problème (par exemple un pied qui sort de la monopalme) il vous sera difficile de le remettre à cause du costume.

C’est pour cela que nous vous conseillons de toujours nager à deux, ou plus, de ne jamais nager seul-e. Et cela, quelque soit votre âge, votre niveau ou votre habileté dans l’eau.

De plus, vous pouvez souffrir d’un malaise. Dans ce cas, l’aide apportée par vos ami-es sirènes et tritons sera la bienvenue!

Et puis, quoi de plus fun que de partager ce bon moment entre mermaids et mermans et de pratiquer la nage sirène en sécurité?

7 – Évitez les défis

Bien que le mermaiding soit plus fun en groupe, ne vous laissez pas tenter par les défis qui peuvent vous être lancés.

Qu’il s’agisse de nager le plus loin possible ou de rester sous l’eau le plus longtemps possible. Ces défis peuvent être dangereux !!!

Nager plutôt le long de la plage ou du rivage. Cela permettra au secours d’arriver plus vite à vous ou d’atteindre le rivage plus facilement

Si vous souhaitez améliorer et démontrer vos performances sportives, rejoignez plutôt un club de nage sirène et triton!

8 – Ne prenez ni alcool ni drogue

Pour passer un bon moment à onduler comme une sirène en sécurité, ne consommez pas d’alcool (ne vous baignez pas après un repas “arrosé”, ni de drogue.

Cela entraîne une baisse de la vigilance, une mauvaise coordination,
un allongement du temps de réaction et une diminution des facultés visuelles et auditives.

Ce qui non seulement peut vous mettre en danger, mais peut aussi mettre en danger les personnes avec qui vous nagez ou celles que vous surveillez.

9 – Si vous êtes pris-e dans un courant

Restez calme, gardez vos forces ! Le courant ne vous enfoncera pas
sous l’eau, mais il vous éloignera du rivage.

Pour être plus à l’aise et laisser vos voie aériennes libérées (nez, bouche) pour respirer sans difficulté. Vous pouvez vous mettre sur le dos.

Appelez à l’aide et/ou demandez que l’on vous prête assistance en vous lançant un objet flottant.

Ne tentez surtout pas de nager à contrecourant cela vous épuisera et vous mettra en danger de noyade.

Laissez-vous flotter en économisant vos forces et voyez si le courant vous transporte en eau peu profonde? Vous pouvez aussi essayer de vous déplacer parallèlement à la plage en suivant l’orientation des vagues pour vous éloigner du couloir d’arrachement.

Vérifiez régulièrement votre position par rapport à un point de repère
sur la plage. Cela vous permettra de vous assurer de ne pas être pris dans un autre type de courant, comme un courant latéral.

10 – Sirène/ Triton ou Sauveteur-euse?

Vous avez un super niveau en natation sirène et un-e ami-e se trouve en difficulté?

Ne jouez jamais au Sauveteur ou à la Sauveteuse en tentant de secourir quelqu’un si vous n’avez pas les capacités.

De plus, si vous portez vous aussi une queue de sirène c’est mission impossible alors laissez les pros faire leur boulot!

Avertissez les Sauveteurs/ Sauveteuses le plus vite possible!